top of page

Comment prendre du recul ? je lâche l'affaire ...

Dernière mise à jour : 21 juin


« Lâcher l'affaire ... » Grâce à 3 jours déconnexion sous la pluie, je vais pouvoir faire un autre truc qui j’avoue est vachement important, mais quand on est stressée, tendue, agacée, c’est quasi impossible. Sauf si on est maître yogi ! ​ Il s’agit d’être capable de prendre suffisamment de recul pour lâcher l’affaire et éviter que le ton monte avec un casse-bonbons : « Mais pourquoi tu mets ton clignotant maintenant ? Ben parce que c’est un peu une tradition de prévenir avant de tourner … Oui mais pourquoi tu le mets si tôt, c’est complètement débile ? » Là par exemple je lâche avec un : « moui, tu as sûrement raison » Ou, “Ah tu fais la mayo comme ça toi ? Oui. Ah… non PARCEQUE moi je mets pas d’huile dans la mayo c’est moins lourd. Ouai…c’est pas de la mayo donc ! Ben si, ben nan ……………… » Alors là aussi je lâche l’affaire direct avec un : « Tiens ben Fais là si tu veux ! » Et je file acheter un bon vieux pot d’Amora ! parce que mon temps à moi est précieux et mes bonnes ondes aussi, j’en ai besoin pour vivre. Avant j‘aurais insisté, j’aurais déployé une tonne de pédagogie pour m’expliquer mais c’est du temps perdu. C’est justement pour se sentir compétent et utile que notre casse bonbon agit comme ça. En argumentant, en pinaillant comme lui, en imposant ma façon à moi de fonctionner ou d’agir, c’est comme si je lui disais : t’es chiant ou tu le fais exprès ? ​ Prendre du recul c’est laisser tomber, c’est arrêter de se braquer par principe, C’est élargir sa vision, C’est acquérir une sorte de détachement qui me permet d’aborder une situation plus sereinement. J’accepte que l’autre n’est pas comme moi et qu’il a sa vérité à lui. Je sors du jugement et je me dis que chacun fait ce qu’il peut avec ce qu’il a, avec ce qu’il vit. Peut-être que notre casse-bonbon vit une situation difficile ou qu’il est juste super casse-coui…s ! possible aussi mais peu importe. ​ En fait je me demande si le combat est vraiment utile ? Qu’est-ce que ça me coute en énergie ? Qu’est-ce que j’y gagne ? Ça vaut le coup d’essayer, et en vacances c’est plus facile de se prendre pour un maître Yogi ! Et puis juger les autres c’est pas très Toltèque y parait ... :) ​ À lundi !

Joyeusement, Laurence


LES AUTRES POSTS

Posts récents

Voir tout
L'éducation personnelle avec LAURENCE ROUMILHAC
bottom of page